On ne parle plus de douceur mais de défonçage !

Le plaisir est peut être un peu mis de coté ?